Sélectionner une page

Fabio, vous ne paraissez pas très déçu…

Fabio Quartararo : « Hé, j’étais déçu, mais je garde tout à l’intérieur. Vous savez, quand nous étions en FP4 j’étais alors troisième ou quatrième, et que j’ai vu que Iker et Bagnaia étaient en Q1, je me suis dit que ça allait être un travail difficile. Au final, je termine troisième de la Q1. Je ne dirais pas que c’est ce à quoi je m’attendais, car nous avons connu des problèmes et je n’ai pas pris suffisamment de risques dans les deux derniers secteurs, mais c’est quelque chose que je peux comprendre : Même si c’est dans la partie inconsciente de mon esprit, je ne prendrai pas de gros risque avec ces patchs humides. C’est aussi pourquoi je ne suis pas tellement déçu. Bien sûr, je le suis, car Bagnaia va partir de la P1 et moi P13, mais c’est comme ça. »

Est-ce parce que vous jouez le championnat qu’il n’y a pas raison de risquer de chuter et de vous blesser dans ces conditions ?
« Oui, bien sûr. Avant tout, en FP3, j’ai tout essayé pour passer directement en Q2, et nous n’avons pas fini tellement loin : Je pense que nous étions seulement à 3/10. Nous avons fait une amélioration massive sur le mouillé, mais oui, cet après-midi les conditions étaient exactement ce que je déteste (rires) et j’ai fait de mon mieux. Donc P13 et le meilleurs résultats que je pouvais avoir et nous verrons les pneus que nous utiliserons demain pour la course, car j’avais un avant tendre et un arrière tendre, les deux pneus que je n’aime pas, mais qui étaient les pneus que je devais utiliser avec ces conditions. Donc demain matin, nous débuterons avec des pneus différents. »

Est-ce que, par rapport à hier, votre feeling s’est amélioré dans les conditions que vous détestez ?
« Les conditions étaient différentes. Avec les slicks, c’était sec mais avec des patchs mouillés. C’est quelque chose sur lequel je dois m’améliorer, mais ce que je peux dire, c’est que comme je l’ai dit avant : Inconsciemment, je n’ai pas pris de grand risques dans les zones mouillées, car si vous regardez mon secteur 1, je suis le deuxième plus rapide de la Q2, même si je n’étais pas là. Mais les conditions étaient en train de s’améliorer et j’étais très rapide. Dans le secteur 2, pas tellement, mais les seuls secteurs où je perdais beaucoup étaient les deux derniers, là où il y avait des patchs humides. Je ne suis donc pas très inquiet pour demain ! Bien sûr, ce n’est pas la meilleure position pour s’élancer, mais P13, je dois faire un très bon départ et des dépassements, et nous verrons ce qui se passera en course. »

Désolé, vous dites P13 mais nous avons entendu qu’ils avaient annulé votre tour…
« Je ne sais pas car je viens de vérifier les résultats et c’est P13. Je n’ai donc aucune idée si c’est P13 ou P15. Ils viennent juste de mettre à jour et c’est à nouveau P13. Mais quoi qu’il en soit, P13 ou P15 c’est pareil, et c’est comme ça. »

Quelle sera votre stratégie pour demain, et souhaitez-vous savoir la situation au championnat durant la course, en fonction de la position de Francesco Bagnaia ?
« Non, non, non ! Je ne veux pas savoir car je pense que c’est quelque chose qui met simplement plus de pression. Et ma stratégie est d’attaquer dès le début. Je dois récupérer le plus de points possibles, puis nous verrons ce qui arrivera, mais bien sûr je dois remonter beaucoup de position car je pense que notre potentiel sur le sec est bon. Nous verrons avec quels pneus, mais je pense que cela peut être une très bonne course demain. Bien sûr, elle sera différente car c’est la première fois que je suis en dehors du top 10 ou du top 12 en qualification. Donc nous verrons. »

Selon vous, vous remporterez le titre demain ?
« Selon moi, c’est une question difficile, car si je veux être honnête, je ne dois même pas penser au championnat car il est P1 et je suis P 13 ou P 15, je ne sais pas. Mais il peut aussi subir la pression, pas seulement moi. Il a la pression de bien faire et peut-être qu’il commettra une erreur. Je ne lui souhaite pas cela, mais c’est quelque chose que nous verrons. Mon feeling, c’est que si tout se passe normalement, nous nous battrons pour le titre à Portimão. »

Quel conseil donnerais-tu au grand public qui aurait envie de te regarder demain en espérant le titre mondial ?
« Sincèrement, aucun conseil spécial. Franchement, je suis dans mon monde. Bien sûr, il y a une opportunité d’être champion demain, mais après, je ne dois pas me précipiter. On fera simplement du mieux possible mais je ne me mets aucune pression à ce sujet. Je ne sais pas quoi dire aux spectateurs, mais s’ils veulent regarder, ça sera avec plaisir (rires). »

Quel est ton meilleur objectif pour demain ?
« Sincèrement, je pense qu’on peut faire une place sur le podium ! Ça serait un excellent résultat de finir sur le podium. Bon, en fait, on part 15e (rires) ! On fera du mieux et je pense que c’est possible de faire un très bon résultat. Finir dans les cinq premiers serait excellent, toujours en pensant petit à petit. Je pense qu’on peut faire un très bon résultat, mais lequel, je ne sais pas. »

Qu’est-ce que ça fait de rester en Q1 ?
« C’est la troisième fois (en Q1) mais c’est la première fois que je ne passe pas en Q2. C’est la première fois de ma carrière. À Valence l’année dernière et en Australie en 2019, j’étais passé les deux fois, mais pas cette fois-ci. »

Seras-tu prêt pour la course sur le sec, alors que les essais se sont déroulés sur le mouillé ?
« Oui, je pense qu’on a assez de bons réglages et de très bonnes bases, mais il faudra voir quels pneus utiliser parce que, sincèrement, le soft à l’avant et le soft arrière, ce sont des pneus que je n’ai pas du tout appréciés. Je pense qu’on va faire d’autres choses pour pouvoir essayer le medium/medium demain matin. »

Avec les températures de plus en plus fraîches, tu penses que ça passe ?
« Je pense que ça passe, et de toute façon il faut essayer. Si ça ne passe pas, on ira en arrière, mais je pense qu’il faut essayer car je n’ai pas un bon feeling avec le pneu arrière. Le pneu avant, ça va, mais le pneu arrière, ce n’était pas un très bon feeling. »
« Propos recueillis sur Paddockgp«