Sélectionner une page

Fabio Quartararo : « nous avons effectué des réglages qui fonctionnent parfois mais ils n’ont absolument pas marché. J’ai beaucoup peiné dans notre point fort qui est le dernier secteur, et je ne pouvais pas tourner. L’adhérence n’était pas comme ce que j’attendais, et je n’ai donc pas pu faire, non pas un tour clair, mais je peinais beaucoup, avec un secteur qui était bon puis qui ne l’était pas. Ce n’était donc pas régulier. En FP4 non plus, le ressenti n’était pas super. Il apparaît donc que le pneu médium est bien meilleur et nous l’essaierons demain matin car c’était vraiment un feeling très étrange celui que j’ai eu en qualification et en FP4. Nous devons donc modifier quelque chose. »

Vous parlez de l’adhérence et Pol Espargaro parle des bosses dans le dernier virage. Cela vous a-t-il gêné aussi ?

« Non, j’ai eu un super feeling durant tout le week-end mais en qualification la moto sautait beaucoup et bougeait beaucoup. C’est quelque chose qui est étrange à comprendre car j’ai été fort durant tout le week-end. En FP4, j’ai eu quelques difficultés avec le pneu arrière dur, mais comme je l’ai dit nous essaierons le pneu médium demain matin. Le feeling était assez bizarre en qualification, donc nous verrons ce que nous pourrons améliorer demain, mais pour moi cela n’est pas lié aux bosses. »

Peux-tu donner plus de détails en français ?

« Même ce matin, franchement, on avait un rythme incroyable ! On est parti avec un pneu de huit tours et on a terminé avec 21 : j’ai terminé en faisant pratiquement mon meilleur tour dans le dernier tour. Ce matin on avait vraiment un rythme incroyable et cet après-midi avec le hard on a essayé de mettre des tours sur ce pneu et changé un petit peu le réglage. Je pensais que c’était un peu mieux et que c’était plus la différence du pneu, mais le réglage qu’on a fait n’était pas très bien et on a eu du mal à être constant et à tourner. Aux virages 9 et 12, c’était des virages où je perdais énormément car j’avais du mal à tourner. Je ne me suis pas senti bien du tout, donc demain il va falloir partir sur une nouvelle base, sur une autre base, et partir avec ce pneu médium avec lequel on a eu un bon feeling ce matin. »

Tu as peur que le médium ne fasse pas la course ?

« Non, pas du tout ! On avait essayé le hard parce qu’en avril c’était le pneu qui avait fait un petit peu la différence. C’était un peu mieux, mais là, pas du tout. Avec le médium ce matin, j’ai fait 21 tours, 40.1, donc le pneu tient, mais on a voulu essayer le hard et ça n’a pas marché, donc on va réessayer le médium demain matin. »

Francesco Bagnaia a déclaré que tu étais la plus grande menace pour la victoire demain…
« Je pense qu’on a un bon rythme. Après, bien sûr, je pense que Mir aussi est quelqu’un qui va être très fort demain. Après, franchement, il faut qu’on retrouve le feeling de ce matin pour vraiment nous battre pour la victoire, mais oui, je pense que la course est très longue ici et notre rythme est assez fort. Si on retrouve le feeling de ce matin, et en faisant un bon départ, on peut être fort pendant la course. »
Propos recueillis sir paddockgp