Sélectionner une page

Fabio Quartararo : « Franchement, aujourd’hui nous avons essayé beaucoup de choses que je n’ai pas réellement aimées, mais on a regardé avec l’équipe et mon rythme apparaît bon. Même quand nous avons essayé quelque chose qui ne fonctionnait pas, j’ai tourné avec pneus usagés en gros 54. Alors, franchement, je n’étais pas très satisfait de cette journée, mais à voir mon rythme je pense qu’on peut être heureux. Je me sens à chaque fois et plus en confiance avec le châssis 2021, mais aujourd’hui on a testé beaucoup de choses. Pas de nouvelles choses sur la moto, mais des réglages qu’il fallait qu’on teste pour le futur, et c’était très bien. »

On retrouve aujourd’hui trois Yamaha en tête. Avez-vous travaillé ensemble ou tout seul ?
« Non, tout seul. J’étais tout seul. J’ai suivi quelques autres pilotes mais rien de vraiment spécial : Aujourd’hui, la plupart du temps, j’ai piloté tout seul. »

D’après ce que vous voyez ici au Qatar, comment pensez-vous que la Yamaha va se comporter sur d’autres circuits comme Jerez ?
« Je pense que ce sera bien sûr différent car même les conditions actuelles de pluie sont complètement différentes des conditions que nous aurons pour les autres courses. L’adhérence que nous avons ici est irréelle, avec toute la gomme que nous avons sur la piste, mais je pense que nous n’aurons pas cette adhérence pour la course. Dans mes commentaires, la moto est également très bonne car je pense que la piste a beaucoup d’adhérence. Je pense donc que nous peinerons, non pas à Jerez mais à Portimão et sur les pistes où l’adhérence est faible, car il n’est pas habituel de voir trois Yamaha devant. Oui, lors des tests, nous savons que nous sommes toujours rapides, nous sommes rapides sur un tour, mais lors des deux dernières années nous avons été trop confiants à cause des tests et je pense maintenant qu’il est mieux de ne pas s’emballer avant de faire les courses : Être prêt pour ne pas être très heureux puis perdu. Je veux donc rester à un juste milieu, en étant heureux et en essayant de progresser à chaque fois. »

Nous en sommes au quatrième jour des tests. Avez-vous pu parler à Cal et pensez-vous que ces commentaires vous seront utiles tout au long de l’année ?
« Oui, j’ai un peu parlé à Cal. Pas encore aujourd’hui mais, avant tout, tout le monde sait que c’est un garçon intelligent et direct. C’est un point très positif car si la moto est mauvaise, il le dira directement, et si elle est bonne, il le dira directement aussi. Je pense que nous avons besoin de quelqu’un comme ça en tant que pilote d’essai, et il est rapide même si cela fait longtemps qu’il n’est pas monté sur une Yamaha. Il n ‘a pas fait beaucoup de tours lors du premier test et il essaie maintenant d’en faire plus, et je suis très heureux que Cal fasse partie de l’équipe. De mon côté, je pousse beaucoup pour qu’il y ait le plus de tests possibles avec Cal. »

On annonce beaucoup de vent pour le dernier jour au Qatar…
« Oui, j’ai entendu ça et tout le monde dit que ce sera très venteux. Mon plan est de faire une simulation de course. Nous verrons. Quoi qu’il en soit, comme je l’ai dit avant, les conditions que nous avons pour le test sont complètement différentes des conditions de celles que nous aurons durant le weekend de course. Nous verrons les conditions que nous aurons, mais nous savons que durant la nuit, normalement, cela se calme. Nous verrons bien ! Nous ne travaillons pas à la météo (rires) donc mon plan est de faire de simulation de course demain. »

Vous avez dit que vous avez essayé beaucoup de choses aujourd’hui. Avez-vous une direction claire sur la moto que vous êtes en train de développer ?
« Oui, j’ai une direction claire ! Aujourd’hui, nous avions une moto avec laquelle j’ai presque fait mon tour le plus rapide avec des vieux pneus. J’ai fait mon meilleur chrono avec 15 tours sur le pneu, ce qui est beaucoup. Je connais la direction (que nous suivons) et je sais quelle moto j’utiliserai dès la FP1 du vendredi. Il nous reste encore une journée mais en tout cas nous avons cette base qui fonctionne très bien. »

Vous avez réglé la moto pour le feeling ou pour le chrono ?
« Même si le feeling n’est pas extraordinaire, mais que les chronos sont rapides, ce sont les chronos qui parlent. Mais pas un chrono sur un tour, le rythme ! Nous avons donc fait différentes bonnes choses en ce qui concerne le rythme, et même quand on a essayé des choses qui n’étaient pas tellement claires, j’étais rapide. Mais quand nous avions des choses qui fonctionnaient, j’étais directement plus à l’aise et plus rapide, donc nous connaissons la façon d’aller vite quand la piste est adhérente. Maintenant, nous verrons durant la course si nous pourrons avoir une bonne adhérence, mais pour le moment nous avons une idée claire concernant les réglages du week-end de course. »

Peut-on savoir ce que tu as testé aujourd’hui ?
« Aujourd’hui, ce n’était que des réglages de fourche, de suspensions, de ressorts de fourche, mais ce n’était pas vraiment des choses qui étaient super claires, donc il y a du positif, mais il y a eu du négatif aussi. Donc assez difficile. »

Comment te sens-tu physiquement ?
« Franchement, je me sens très très bien. Physiquement je ne m’attendais pas à être aussi fort, parce que normalement j’ai toujours une petite douleur après autant de jours de tests, mais je me sens en plein forme. Le matin, j’arrive même à me faire une séance de sport. Ce matin, j’ai fait une heure de vélo, hier j’ai fait une heure de course à pied. Donc j’arrive vraiment à avoir une condition au top. »

Propos recueillis sur « PaddockGp«