Sélectionner une page

Pouvez-vous nous parler de ce qui s’est passé avec Jack Miller lors de la qualification, et avez-vous déjà eu le temps d’aller lui parler, après déjà un incident en Indonésie ?
Fabio Quartararo
: « Pour être honnête, sur ce circuit, si vous ne faites pas votre tour chrono dans les premiers tours, vous perdez déjà un peu car le virage six est globalement un virage où vous patinez dès que vous êtes à gauche. Vous avez plus de motricité et il n’était pas vraiment sur la trajectoire, mais dans ce genre de virage alors que vous arrivez très vite en quatrième, quand vous avez quelqu’un non pas au milieu mais globalement sur la trajectoire de course, c’est dérangeant. Donc pour moi ce n’est pas correct de courir comme ça. Mais c’est comme ça, j’ai fait de mon mieux et nous savons que nous avons un peu perdu : heureusement, je crois que je n’ai jamais freiné aussi fort et aussi tard de ma vie qu’au virage 5 ! J’ai fait de mon mieux et je pense que la deuxième ligne n’est peut-être pas le mieux que nous aurions pu faire, mais c’est comme ça et je pense que nous sommes en bonne position pour la course, en considérant que nous avons eu un rythme qui n’est pas le meilleur mais qui n’est pas mal. Je pense donc que nous pourrons nous battre pour un très bon résultat. »

Êtes-vous surpris de la pole position d’Aprilia ?
« J’ai été surpris de leur journée, pas de la pole position, car ils avaient fait un et deux lors de la FP2. Je ne suis donc pas vraiment surpris de la pole position, mais pour être honnête, je suis surpris de la façon dont Aleix Espargaró a géré pour avoir un tel rythme avec le pneu tendre : c’était fantastique, donc il y a une bonne chance, s’il fait un bon départ, qu’il puisse s’échapper. Mais mon rythme n’est pas mauvais car j’ai décidé de faire un tour avec un pneu arrière de 15 tours, et j’ai fait 39.2. Nous verrons donc le pneu demain et nous verrons comment ça se passera. »

Est-ce que tu penses que tu as déjà information pour demain, avec le peu de séances d’essais, et est-ce que tu as pu parler à Miller ?
« Je pense que, par rapport aux séances, on arrive à voir. On a réussi à faire pas mal de choses mais c’est vrai que c’est difficile de tout faire en une journée. En plus, on a commencé assez tard, donc je pense que c’est assez difficile. Avec deux séances, c’est vrai qu’avec une séance en plus on aurait pu en faire un petit peu plus.
Avec Jack, non, on s’est parlé par rapport à l’Indonésie, mais par rapport à ici, non, car je viens juste de terminer mon débrief. Mais je pense que ce n’est pas vraiment fairplay de se mettre, pas vraiment sur la ligne, mais il sait très bien ce qu’il va faire en se mettant dans cette position. Donc je ne trouve pas que c’est du fairplay. »