Sélectionner une page

Fabio Quartararo : « J’ai essayé de faire de mon mieux. Je savais que pour faire une bonne course demain, il fallait prendre des risques. J’ai attaqué à 100% aujourd’hui, et j’ai chuté. Lors de la deuxième sortie, j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même, mais j’ai fait beaucoup d’erreurs dans le premier secteur, bien que je me sois amélioré dans le troisième et le quatrième secteurs. Quand la température monte, nous avons plus de mal avec l’adhérence et j’ai dû dépasser la limite. Au final, je suis quand même content. J’ai fait de mon mieux et je n’ai rien à ajouter, ces choses-là arrivent.
Je préfère avoir cinq Ducati que cinq motos différentes. Finalement, ce n’est pas un gros problème, tout le monde est rapide, nous verrons comment ça se passe, mais je pense qu’il faudra donner le meilleur de soi-même dès le départ.
Je ne veux pas penser à limiter les dégâts. Beaucoup de gars ont un rythme rapide, y compris les deux Aprilia, mais heureusement ils ne sont pas passés en Q2. Pour moi, les favoris sont Marc Marquez et Bastianini. Avant de venir vous parler, j’ai regardé le secteur 3 de Bastianini en pneus usés, c’était mon time attack, donc on aura beaucoup de mal en ligne droite, c’est sûr. Comme je l’ai dit, Enea et Marc ont le meilleur rythme, Martín est aussi rapide, Bagnaia un peu moins mais a quand même un bon rythme. Nous ne sommes pas mauvais en ce qui concerne l’usure des pneus, même si nous ne sommes pas les meilleurs. Nous verrons ce que nous pourrons faire, je n’ai pas d’objectif particulier, si ce n’est d’essayer de faire une bonne course, de m’amuser, d’essayer de prendre un bon départ, faire un bon premier tour, et réussir à progresser. On a pris de bons départs tout le weekend mais c’est totalement différent : la ligne droite est un peu bosselée et en montée. »

Massimo Meregalli : « Une autre journée mitigée pour nous. Fabio a pu travailler sur la distance de course du pneu arrière avec de bonnes indications. C’est vraiment dommage que sur la première attaque de Fabio, alors qu’il poussait au maximum, il ait perdu l’avant. Mais c’est impressionnant ce qu’il a fait ! Il a quitté le garage à quatre minutes de l’arrivée et a pu améliorer immédiatement son premier tour sur sa deuxième moto, s’assurant ainsi une place sur la deuxième ligne. C’était une autre histoire pour Franco, qui n’avait soudainement plus confiance en l’avant. Cela a gâché sa séance. Nous nous attendons à une course difficile, mais nous allons essayer d’être dans le coup et de jouer un rôle important. »