Sélectionner une page

Cette fois encore, le pilote français termine, de loin, premier pilote Yamaha, et si sa septième place sur la ligne d’arrivée ne satisfait assurément pas pleinement  le champion du monde en titre, ce dernier en retire avant tout le positif. Et du positif, Il y en a, et beaucoup !
« C’est comme ça. Je me donne toujours à 100 %. Malheureusement, c’était le mieux que je pouvais obtenir aujourd’hui », a commenté El Diablo au sujet de son résultat. « Je me suis un peu habitué à ce déficit de performance depuis les premières courses, mais quoi qu’il en soit, je pense que j’ai fait une bonne course. En fin de compte, vous devez vous battre avec ce que vous avez. J’ai tout donné aujourd’hui. Et pour être honnête, même si c’est un P7, c’était ma septième place la plus importante. Je peux même dire que je suis content, pas du résultat mais de la course que j’ai montrée. Je me suis battu comme s’il s’agissait de gagner. »

La bagarre finale avec Marc Márquez a assurément été un moment particulier de haute intensité pour le Niçois…
« Je me suis beaucoup amusé et je pense que nous nous sommes battus très dur, même si Marc et moi nous sommes battus pour la septième position. Même si nous peinons beaucoup, j’ai beaucoup plus appris de cette course que d’autres que j’ai gagnées. Aujourd’hui j’ai beaucoup appris et j’en suis content, car même si on a moins de puissance, on pousse jusqu’à la limite. Bien sûr, j’ai eu l’occasion de voir beaucoup de choses sur la moto et son style de pilotage. Vous pouvez toujours apprendre d’un huit fois champion du monde. Et je pense qu’aujourd’hui, c’était super important d’avoir eu ce combat et de le voir de près. Je pense que Marc sera un prétendant au titre et je ferai de mon mieux pour en être un. Nous aurons davantage de situations comme celles-ci, mais pour de meilleures positions. Pour être honnête, lorsque nous sommes sur ce type de piste, nous ne sommes pas capables de nous battre pour le podium. Maintenant, nous allons en Europe, sur de meilleures pistes pour nous. »

Le pilote de 22 ans se tourne donc maintenant vers le Portugal, mais surtout vers l’Espagne…
« Je dirais que Portimão est une bonne piste pour nous, mais pas la meilleure car tout est une question d’accélération. Cela dépend de beaucoup de choses. L’année dernière, lors de la deuxième course, nous étions derrière Martín et nous n’avons pas pu doubler. Mais si tu es devant ou dans le top 3 tu peux faire une très belle course. Jerez, en revanche, sera une piste favorable pour nous, que nous ne pourrons pas manquer. »

« Propos recueillis sur PaddockGP«